Le son primordial - Accueillir le Maître en Soi

Le son primordial

La puissance des sons nous est encore bien inconnue et pourtant les bienfaits de la musique sont bien réels.

J'ai trouvé ce documentaire vraiment très intéressant et j'ai choisi de le partager ici.  J'ai aussi relevé quelques parties du dialogue afin que vous en ayez un aperçu. Je vous invite à vous arrêter un moment et écouter ce petit bijou de documentaire.

“… Nicolas Tesla disait que si on voulait comprendre l’univers il fallait penser en termes de fréquences et de vibrations.

Nous sommes beaucoup plus que ce que nous percevons. On ne voit que la partie émergée de l’iceberg, la partie physique. Les nations premières, les nations aborigènes disent que nous sommes des drogués de la forme. On s’identifie à la partie la moins importante.

Et pour le son c’est pareil. C’est qu’à partir du moment où il y a un son qui est produit, où il y a une particule qui est produite, il y a une partie invisible qui est produite en même temps, simultanément.

Le son que j’entends n’est que la partie plus dense du son. Mais il y a toute une partie, une dimension invisible qui contient des informations très précises. Et comme cette dimension invisible est en rapport avec la source, l’information va voyager au-delà de la vitesse de la lumière, c’est instantané.

Au-delà du son

 

L’eau est un mystère, on se rend compte à l’heure actuelle que notre capacité de mémoire est directement liée à l’eau. Et le son, la vibration va avoir une action sur l’eau, sur la molécule d’eau, comme l’a démontré Masaru Emoto. Avec ses travaux on voit la formation de cristaux magnifiques lorsqu’on l’expose à la musique de Mozart, de Beethoven.

Ou si je l’expose à de la musique comme du heavy metal, on verra qu’il n’y a aucune structure. Mais également par les pensées, c’est-à-dire que toutes ces vibrations agiront sur l’eau et l’eau comme une bande magnétique à la capacité de stocker ces informations.

Et plus le son est pur, plus il permettra à des dimensions invisibles de venir structurer la matière et également l’eau. Alors, nous sommes nous-même constitué d’eau et effectivement le son va venir structurer l’eau à l’intérieur de nous.

Il y a des expériences qui ont été faites où on voit de l’eau qui est soumise à certaines fréquences et on voit des formes géométriques qui se dessinent. On voit des formes qui s’animent, il y a quelque chose de vivant qui est en train de s’animer.

La musique en 432 hertz

 

Le 432Hz est la vibration de la nature. Elle est l’état vibratoire de la nature, elle est la musique de la nature et de tous les éléments.

Bien que de nos jours nous soyons beaucoup plus habitués à la musique en 440 Hz, nous sommes instinctivement attirés par celle en 432 Hz. Celle-ci à un effet apaisant, relaxant. La raison est bien simple, le 432Hz va permettre la synchronisation de nos deux hémisphères du cerveau et celle-ci permet la connexion avec l’espace sacrée du cœur. Et par l’espace sacré du cœur on entre dans la perception holistique des choses. C’est-à-dire par exemple qu’avant même que quelqu’un ait parlé, je vais pouvoir ressentir, je vais pouvoir percevoir. Et c’est ce percevoir qui permet de sortir de cette analyse, de ce contrôle de notre mental.

Si aujourd’hui on rebasculait tout l’environnement sonore en 432 Hz, d’un coup on retrouverait notre état intuitif de discernement, de reconnexion à l’information qui arrive d’abord au cœur. La musique, le chant est ressenti d’abord par l’espace sacré du cœur puis monte au cerveau, au mental. Donc, écouter de la musique en 432Hz le plus souvent possible, s’immerger dans cet accordage qui est notre accordage naturel et qui est l’accordage de la nature, la vibration de la nature, ne peut qu’avoir un effet bénéfique sur notre organisme.

La puissance du son

 

Un des bienfaits les plus étonnant c’est que ça nous permet de sortir du contrôle du mental. Avec le 432Hz on retrouve ce principe de rentrer dans la perception holistique ou le mental se met au service de quelque chose de beaucoup plus grand, une dimension beaucoup plus importante de l’être. Parce que la fonction du mental c’est de classifier les choses. Le mental ne doit pas être le maître, il doit être le serviteur qui nous permet d’agir dans le monde physique.

Rien n’est séparé, il existe une loi des correspondances, le son est en correspondance avec des couleurs, avec des minéraux, avec des végétaux, avec des planètes, avec des animaux et tout est interreliés.

Et quand on se met à travailler avec les bonnes correspondances alors là on rentre dans le travail magique, le travail véritablement sacré du son. Le son a une grande importance puisqu’il est une interface entre le monde invisible et le monde visible. Entre l’invisible et le physique. Il va permettre à ce monde invisible de venir infuser, structurer la matière. L’être humain est une symphonie, la musique et les sons structure le temple humain…”

Extrait tiré du documentaire Le Son Primordial avec Cyrille Campo et Aline Algudo, par Tistria