Être Malade et en Paix - Accueillir le Maître en Soi

Être Malade et en Paix

Quand le corps ne suit plus.

Assise dans mon lit je regarde par la fenêtre les feuilles d’un arbre se balancer librement sous une douce brise du mois de juillet. J’entends les enfants du voisinage rire et chantonner, c’est une magnifique journée d’été. Depuis trois jours je suis clouée au lit, faible et amaigrie, je suis malade depuis au moins deux semaines (si ce n’est deux mois, j’ai arrêté de compter) sans trop savoir ce qui peut bien se passer dans mon corps.

Durant les premières journées, tout va quand même bien dans mon esprit, je vais prendre un peu de repos et tout rentrera dans l’ordre. Mais voilà que ça fait des semaines que ça dure, de façon intermittente et ça ne va toujours pas, si ça continue je vais devoir me rendre aux urgences, attendre des heures pour enfin voir un médecin qui me dira quoi… Madame, vous n’avez rien, tout ceci est dans votre tête, je vous suggère d’aller consulter un psychologue pour apprendre à gérer votre stress. Ou l’inverse, vous êtes gravement malade, un cancer s’est installé dans votre système digestif et c’est sérieux.

Alors que je vois défiler toutes ces pensées, la peur au ventre, je choisis de prendre une profonde respiration. Après tout, depuis le temps que j’écoute les enseignements de maîtres spirituels, je sais pertinemment que mon mental n’apportera rien de bon à mon état, bien au contraire! D’ailleurs, ne suis-je pas une enseignante moi-même?

Il me vient donc une idée, et si je lâchais tout! Absolument tout! La pensée que je devrais être en santé, que ce n’est pas normal d’être malade, surtout pas sachant où j’en suis dans mon cheminement, la tristesse de me sentir prisonnière de cet état, la peur d’être gravement malade…

Je lâche tout, là en cet instant.

Rien n’existe, rien n’est vrai autre que moi, un ange venu de l’au-delà, incarné sur cette planète extraordinaire ici et maintenant. Sans but, sans demande, dans une pleine gratitude d’Être tout simplement. Je Suis. Et c’est tout ce que j’ai à savoir. J’Existe. Et j’Existerai pour l’éternité. Point final.

Oh bien sûr que les voix dans ma tête voudront me ramener dans le drame de la peur. Elles sont des spécialistes à ce sujet.

Tu es folle, tu ne vois pas ton état, comment peux-tu te sentir en paix alors que ton corps est en agonie. Tu es gravement atteinte et tu veux juste le nier, tu es remplie de peurs et maintenant voilà le résultat, tu as rendu ton corps malade, tu dois apporter des changements à ta vie, tu n’es pas encore suffisamment sage, tu as créé ça par manque de confiance et d’estime de toi, tu dois travailler plus fort, tu dois vouloir te transformer si tu veux t’en sortir…

NON!

ASSEZ!

Vous n’êtes que des voix, sans pouvoir, sans existence propre. Car sans mon attention, vous n’existez tout simplement pas. Vous n’êtes rien. Je n'ai aucunement besoin de vous écouter. C’est terminé. Vous avez contrôlé ma vie depuis beaucoup trop longtemps. À partir de maintenant je prends les rênes. Et j’en fais le choix conscient.  JE suis la créatrice de cette vie. Moi, porteuse d’une semence de La Source Éternelle et tout ça n’est qu’illusion. Vous, les voix n’êtes qu’illusion. Toutes sans exception. Même celles qui ne cherchent qu’à réconforter et me dire que ce n’est pas si grave, de ne pas m’en faire. Illusion.

Même si vous êtes des voix qui appartiennent à mon passé, aucune importance. Cette vie et toutes les autres ne sont que de belles histoires, de grands scénarios, de simples jeux. Peu importe l'état de santé véritable de mon corps. Peu importe ce qui adviendra de l'humaine que je suis dans le futur. Être malade et en paix, voilà mon choix en cet instant présent.

Je Suis et j’Existe est la seule vérité.

Je suis entière telle que je suis en ce moment. Belle, parfaite et libre. Et je le serai toujours. Rien à améliorer, rien à évoluer, rien à atteindre.

Je m'abandonne à ce qui est, ici même en cet instant. Je m'abandonne et je sais que je suis en parfaite sécurité.